La photo et le pinceau, comme seules armes.

Un film de Yohan Laffort






En 1958, en pleine Guerre d’Algérie, Claude est appelé et affecté à proximité d’un village de montagne, perdu dans les Aurès. Refusant de porter les armes il y est nommé instituteur, et pendant deux ans Claude va nouer avec ses élèves et leurs familles Chaouis de solides liens de confiance et d’amitié. Ses seules armes seront son appareil photo et ses crayons, qu’il ne manquera pas d’utiliser à profusion, esquissant de nombreux portraits de ses élèves, mais aussi des habitants du village et de leur vie quotidienne. Une véritable ode à la paix en temps de guerre.

Soixante ans plus tard, Claude retourne en Algérie pour y retrouver ses anciens élèves, leurs descendants et rencontrer la nouvelle génération, et ainsi confronter tous ces regards à ses photos et ses dessins d’alors, qui constituent un précieux héritage d’une culture séculaire, en proie à des mutations drastiques.



Production

LIGNE 7 Production (France)